Le sevrage tabagique - Comment arrêter de fumer

Le Sevrage tabagique

 

Les gommes

 

Elles diminuent l'effet de manque en régulant la quantité de nicotine dans l'organisme.

  • Elles existent en différents dosages (2 mg à 4 mg de nicotine).
  • Le choix du dosage dépend du degré de dépendance et des phases du traitement.
  • L'objectif est de diminuer au fur et à mesure les quantités de nicotine absorbées.
  • De 21 mg à 5 mg par jour en début de traitement à 0 pour le sevrage complet.

Posologie

  • phase 1 : jusqu'à 15 gommes de 2 mg par jour pendant 1 à 3 mois
  • passage à la phase 2 : quand l'envie de cigarette a disparu
  • phase 2 : 1 à 2 gommes par jour pendant 1 à 2 mois

Résultat

  • réduction progressive de la consommation et de la dépendance au tabac
  • arrêt définitif en 2 à 6 mois
  • 10 à 20% de taux de réussite du sevrage avec les gommes

Avantages

  • Facilité d'utilisation
  • Elles peuvent être associées aux patchs et comprimés sublinguaux.
  • Edulcorées, elles ne contiennent pas de sucre.

Inconvénients

  • dans certains cas : brûlures pharyngées, hoquets, brûlures d'estomac
  • dépendance à la gomme
  • non recommandé en cas d'appareil dentaire

 

Patch et timbre pour arrêter de fumer

 

Principe

Les patchs ou timbres sont un substitut à la nicotine. Ils diminuent l'effet de manque en diffusant la nicotine à travers la peau (système transdermique) et régulent le taux de nicotine dans l'organisme :

  • Les patchs doivent être appliqués sur la peau pendant 16 ou 24 heures.
  • La durée dépend du degré de dépendance et des phases du traitement.
  • Il est recommandé de positionner le patch à un endroit différent chaque jour.

Résultat

  • réduction progressive de la consommation et de la dépendance au tabac
  • arrêt définitif en 2 à 12 mois
  • 10 à 20% de taux de réussite du sevrage avec les timbres

Avantages

  • facilité d'utilisation
  • une seule application par jour
  • possibilité de les associer aux gommes à mâcher et comprimés sublinguaux (pastilles)

Inconvénients

  • les patchs ne doivent pas être décollés (adhésion moindre lors de la ré-application)
  • une activité sportive peut entraîner une transpiration qui risque de décoller le patch
  • picotements à l'application
  • risque de rougeurs ou d'allergies chez certains sujets

 

Arrêter de fumer : les pastilles

 

Principe

Les pastilles à sucer sont un substitut à la nicotine. Elles diminuent l'effet de manque en diffusant la nicotine à travers la muqueuse buccale et en régulant le taux de nicotine dans l'organisme.

Les pastilles doivent être placées sous la langue et diffusent de la nicotine pendant 30 minutes.

Posologie

  • maximum 15 pastilles par jour pendant la première phase (1 à 2 mois)
  • 4 à 7 pastilles par jour pendant la deuxième phase (1 à 2 mois)
  • le principe étant de diminuer au fur et à mesure du temps les quantités de nicotine absorbées
  • de 21 mg à 5 mg par jour en début de traitement à 0 pour le sevrage complet

Résultat

  • réduction progressive de la consommation et de la dépendance au tabac
  • arrêt définitif en 2 à 6 mois
  • 10 à 20% de taux de réussite du sevrage avec les timbres

Avantages

  • Facilité d'utilisation
  • Elles peuvent être utilisées pour refreiner une envie soudaine de fumer.
  • Il n'est pas nécessaire de les mâcher.
  • Elles peuvent être associées aux gommes à mâcher et aux patchs.

Inconvénients

  • dans certains cas : brûlures pharyngées, hoquets, brûlures d'estomac
  • plusieurs prises quotidiennes nécessaires
  • elles ne doivent pas être croquées
  • picotements sous la langue dans certains cas

 

Arrêter de fumer : les inhalateurs

 

Principe

Les inhalateurs sont un substitut à la nicotine.
Il s'agit de tubes en plastique contenant une cartouche de 5mg de nicotine qui diminuent l'effet de manque, en diffusant la nicotine par inhalation buccale. À chaque inhalation, on aspire de l'air chargé de mini gouttelettes de nicotine qui se déposent sur les muqueuses buccales.

Posologie

  • de 1 à 6 cartouches par jour pendant la première phase
  • le nombre d'inhalations possibles par cartouche dépend de la puissance d'aspiration
  • la durée de vie maximale d'une cartouche est de 12 heures
  • dès que l'envie de fumer se fait ressentir, on inhale une bouffée
  • le principe étant de diminuer au fur et à mesure du temps les inhalations et ainsi les quantités de nicotine absorbées
  • de 25 mg à 5 mg par jour en début de traitement à 0 pour le sevrage complet

Résultat

  • réduction progressive de la consommation et de la dépendance au tabac
  • arrêt définitif en 2 à 12 mois
  • 10 à 20% de taux de réussite du sevrage avec les inhalateurs

Avantages

  • Gestuelle proche de celle de la cigarette
  • Ils peuvent être utilisés pour refreiner une envie soudaine de fumer.
  • Ils peuvent être associés aux gommes à mâcher et aux patchs.
  • Le nombre d'inhalations par cartouche dépend de la manière d'aspirer.

Inconvénients

  • dans certains cas : irritation de la bouche ou de la gorge, toux, rhinite
  • prix élevé
  • difficulté à distinguer une cartouche usagée d'une neuve
  • gestuelle trop proche de la cigarette

 

 

Arrêter de fumer : homéopathie

 

Principe

L'homéopathie consiste à administrer en doses infinitésimales le principe actif contenu par certaines plantes.

Chaque traitement doit être conçu sur mesure et plusieurs remèdes homéopathiques permettent de combattre les différents symptômes liés au sevrage nicotinique :

  • Nux vomica 9CH contre l'irritabilité et le besoin de manger 5 granules 2 fois par jour
  • Tabacum 9CH pour combler le besoin en nicotine 5 granules à chaque envie
  • Lobelia Inflata 5CH pour la désaccoutumance 5 granules à chaque envie
  • Staphysagria 15CH contre la frustation 5 granules 2 fois par jour

Résultat

  • l'efficacité des méthodes homéopathiques n'a pas été établie scientifiquement
  • mais certains anciens fumeurs témoignent que l'homéopathie les a aidés à arrêter

Avantages

  • traitement simple et facile à suivre
  • peut être associé aux autres méthodes de sevrage
  • traitement remboursé par la sécurité sociale

Inconvénients

Efficacité extrêmement limitée pour les gros fumeurs

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :