Cholestérol : Ami ou Ennemi ?

Publié le par conseildepharmacien

cholesterol.jpg Le cholestérol : ami ou ennemi ?

Les résultats de vos analyses sanguines ont mis en évidence une hypercholestérolémie c’est-à-dire un excès de « mauvais » cholestérol dans le sang appelé LDL-cholestérol.

 

 

 

 

 

 

 


Le cholestérol

Le cholestérol est l’un des constituants essentiels de l’organisme (en plus d’être un constituant des tissus, il participe à la synthèse d’hormones). Il fait partie des lipides normalement présents dans le sang. 


D’où vient le cholestérol ?

Le cholestérol provient
- soit de l’alimentation (viandes, abats, œufs...); on parle alors de cholestérol exogène
- soit d’une synthèse par le foie ; on parle alors de cholestérol endogène.

Pour pouvoir circuler, le cholestérol est transporté par des éléments sanguins appelés lipoprotéines (LDL et HDL).

On distingue deux types de cholestérol, à savoir le LDL-cholestérol et le HDL-cholestérol :
• Le HDL-cholestérol transporte le cholestérol des tissus vers le foie et participe ainsi à l’élimination du cholestérol en excès. C’est pourquoi, le HDL-cholestérol est appelé le « bon cholestérol ».
• Le LDL-cholestérol transporte le cholestérol depuis le foie vers les cellules de l’organisme. C’est pourquoi, le LDL-cholestérol est appelé le « mauvais cholestérol ».

 


Quelles sont les pathologies du cholestérol ?  

Un excès de cholestérol augmente le risque de certaines maladies du cœur et des vaisseaux. Diminuer le taux de LDL cholestérol contribue à réduire le risque des maladies cardiovasculaires. D’autres facteurs lipidiques sont également pris en compte par votre médecin.


Comment lutter contre le cholestérol (3)

En fonction des résultats de votre analyse de sang et en fonction de vos facteurs de risque, votre médecin choisit les modalités de prise en charge les plus adaptées à votre profil (régime hygiéno-diététique, activité physiques, médicaments). Cette prise en charge a pour objectif de faire baisser votre taux de cholestérol.

La prise en charge comporte :
- Un régime hygiéno-diététique pour limiter l’apport de cholestérol en évitant certains aliments et de pratiquer une activité physique régulière pendant 3 mois. Le régime et l’activité physique constituent une base dans la prise en charge du cholestérol chez tous les patients.
- Si les objectifs de diminution du cholestérol ne sont pas atteints au bout de 3 mois, votre médecin pourra vous proposer un traitement médicamenteux hypocholestérolémiant. Dans ce cas, il faudra tout de même continuer le régime hygiéno-diététique instauré plus tôt.

Le traitement médicamenteux, comme le régime doivent être poursuivis au long cours, et faire l’objet de réévaluations périodiques avec votre médecin traitant.


Quel suivi du traitement médicamenteux ?

Après la mise en place du traitement médicamenteux, le médecin pourra vous prescrire un nouveau contrôle sanguin pour s’assurer, entre autre, que vous tolérez bien le traitement.
La surveillance de l’efficacité et de la tolérance commence entre 1 et 3 mois après le début du traitement(3).

Le traitement hypolipémiant débute habituellement par les posologies les plus faibles(3).

Si le taux de LDL-cholestérol s’avère trop élevé, malgré une bonne observance et un respect des règles hygiéno-diététiques, votre médecin peut être amené à réadapter la posologie de votre traitement en prenant en compte la surveillance du traitement(3).

Dès que votre médecin constate que votre taux de LDL-cholestérol est conforme à l’objectif, et ce en tenant compte du nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires (diabète, tabac…), un contrôle biologique annuel semble suffisant(3).


Comment se  donner toutes les chances d’efficacité ?


L’essentiel à retenir de mon traitement

• Bien suivre les règles diététiques.
• Bien suivre le traitement tous les jours.
• Faire les contrôles de son cholestérol prescrits par le médecin.
• Faire de l’exercice tous les jours, par exemple 30 minutes de marche par jour.
• Arrêter de fumer.
• Ne pas oublier de renouveler votre traitement à temps.
• Communiquer à son médecin les traitements en cours.
• Limiter la consommation de boissons alcoolisées.


Astuces pour ne pas oublier de prendre mon traitement

• Prendre son traitement tous les jours à la même heure (le matin ou le soir avant le brossage des dents).
• Ne jamais interrompre son traitement sans l’avis du médecin même si le taux de cholestérol est revenu à la normale.
• Ne pas oublier une prise.
• En cas d’oubli, ne pas doubler la dose à la prochaine prise.
• En parler à son entourage.
• Prévoir son traitement pour les vacances ou un séjour à l’étranger.
• En cas d’apparition d’effets indésirables, consulter son médecin.
 

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article